Plateau Avijl

 
 

PRESSE 2014

Bientôt 50 logements pour le Plateau Avijl
Le conseil communal a approuvé un projet immobilier de 8,25 millions d’euros


Le conseil communal a mis fin, jeudi soir, à l’interminable feuilleton qu’a été le Plateau Avijl. Faut-il construire des logements sur ces 9 ha d’espaces verts situés dans le quartier Saint-Job, et si oui, dans quelles proportions ? Tel a été le dilemme à trancher, ces dernières années, pour les autorités communales. Alors que certains riverains se sont toujours farouchement opposés aux divers projets immobiliers. La majorité MR-FDF-CDH, ainsi que le groupe PS, aura finalement voté jeudi un projet de 50 logements publics, constitué de 25 logements sociaux et 25 logements moyens, sur le plateau, côté Montagne de Saint-Job. Deux parkings, de 38 et de 22 places, sont aussi prévus.

Le coût du projet est évalué à 8,25 millions d’euros, dont environ 4,8 millions d’euros à charge de la commune et le reste à charge de la Société du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale (SLRB). La SLRB subsidie ainsi 50 % du coût de construction des logements sociaux et 33 % des logements moyens, soit environ 40 % du coût des constructions.

Pour financer sa partie, Uccle empruntera à la SLRB à un taux de 4,33 % sur 27 ans. Au terme des 27 années, la commune sera propriétaire de l’ensemble des logements. "C’est un projet minimaliste. On aurait pu construire jusqu’à 200 logements mais on ne le fait pas pour préserver l’espace vert, dont le projet ne concerne que 5 à 10 %", explique l’échevin de l’Urbanisme Marc Cools (MR).

Thibaud Wyngaard (Ecolo), dont le groupe s’est abstenu lors du vote, se réjouit du renforcement de l’offre de logements publics mais émet des réserves. "Il y a des difficultés d’accès au site, le manque de dialogue avec le comité de quartier, et surtout, le montage financier qui comporte certaines inconnues", déplore-t-il.
 
  SOURCE : dh   THOMAS JULIEN - 21.12.2014
Avijl plateau na lange strijd beschermd natuurgebied
Het Avijlplateau is beschermd natuurgebied. Dat heeft het Brussels Gewest een week voor de verkiezingen beslist. Een electorale stunt, vindt de Ukkelse schepen van Stedenbouw Marc Cools (MR), maar het wijkcomité Avijl laat de champagnekurken knallen.

 

© Brussel Nieuws
Het Avijlplateau is voortaan een natuurgebied zoals Ter Kameren of het Zoniënwoud

Het Avijlplateau is een van de laatst overgebleven landelijke delen van Ukkel. Op het 9 hectare grote gebied kan je nog genieten van het zicht op velden, weiden met paarden en ezels en moestuintjes. Maar net als vele andere groene delen staat het onder zware druk van de vastgoedmarkt.

Dat het Brussels Gewest onder impuls van minister-president Rudi Vervoort (PS) net voor de verkiezingen beslist heeft 75 procent van het gebied een beschermd statuut te geven, is voor het wijkcomité Avijl dan ook een grote overwinning.

“Twee jaar geleden was er nog sprake om op het plateau driehonderd woningen te bouwen,” blikt Stéphane Davidts van het wijkcomité terug, “maar na massaal protest van de buurtbewoners heeft de gemeente, die eigenaar is van de grond, die plannen herbekeken en een Bijzonder Bestemmingsplan opgemaakt waarbij tweehonderd woningen aan de voet van het plateau gebouwd konden worden.”

Als reactie diende het wijkcomité bij het gewest een aanvraagdossier in om het volledige gebied te beschermen. “We hadden het natuurlijk graag volledig beschermd gezien, maar deze beslissing is ook al een grote overwinning, want het sluit uit dat een toekomstige meerderheid in de gemeente een nieuw bestemmingsplan opmaakt en de hele procedure opnieuw moet opgestart worden. Het Avijlplateau is nu een natuurgebied als Ter Kameren of het Zoniënwoud waar niet aan geraakt mag worden.”

Verkiezingsstunt
De gemeente langs haar kant liet bij monde van Marc Cools (MR) weten de beslissing maar matig te appreciëren en catalogiseerde het als een “verkiezingsstunt dat het beheersplan enkel bemoeilijkt omdat er aan de strenge voorschriften van Monumenten en Landschappen moet voldaan worden.”

“Een streep door de rekening van de gemeente,” zo interpreteert Davidts de uitspraak, want bij elke spade die in de grond wordt gestoken moet worden nagegaan of dit geen negatieve gevolgen heeft voor het natuurgebied, wat de bouwplannen sterk bemoeilijkt en misschien wel definitief hypothekeert.
Reageer

  SOURCE : BRUSSELS NIEUWS   bruno schols - 30.05.2014
Classement du plateau Avijl, un des derniers paysages champêtres de la capitale

Le gouvernement bruxellois a confirmé vendredi le classement définitif du plateau Avijl, espace vert de neuf hectares situé dans le sud de la commune d'Uccle et qui offre un des derniers paysages champêtres de la capitale. Il avait lancé la procédure de classement en février dernier, sur proposition du ministre-président Rudi Vervoort.
 

© Google Map 2014

Situé entre la chaussée de Saint-Job, la rue de Wansijn, la Vieille rue du Moulin, la Montagne de Saint-Job et la rue Jean Benaets à Uccle, le site constitue un héritage du passé rural de l'ancien village de Saint-Job. Il est accessible à tous par divers chemins et sentiers qui longent les habitations.

Selon le ministre-président bruxellois, l'ensemble du Plateau Avijl fait l'objet d'un Plan particulier d'Affectation du Sol (PPAS) adopté par la Région en 2010, qui permet une urbanisation raisonnée de son pourtour.

L'espace vert situé au coeur du plateau sera dorénavant préservé et protégé de manière durable. L'importance du plateau est non seulement liée à sa dimension écologique et paysagère mais également à son rôle social et sa signification culturelle pour la population locale.

"Cette décision concilie la préservation d'un écrin de verdure accessible aux riverains tout en permettant la construction de logements sur le pourtour de la parcelle. Il est en effet indispensable de produire de nouveaux logements pour répondre à l'accroissement de la population dû à l'essor démographique à Bruxelles", a commenté Rudi Vervoort, soulignant que son gouvernement avait privilégié une "approche pragmatique" permettant de combiner sauvegarde du patrimoine et développement de la ville, longtemps considérés comme "antagonistes".
 

  SOURCE : AGENCE BELGA   16.05.2014
Le Plateau Avijl est définitivement classé !
Le plateau Avijl constitue un des derniers témoignages de paysages champêtres, héritage du passé rural de l’ancien village de Saint-Job. Situé entre la chaussée de Saint-Job, la rue de Wansijn, la Veille rue du Moulin, la Montagne de Saint-Job et la rue Jean Benaets à Uccle, le site est accessible à tous par divers chemins et sentiers qui longent les habitations.

L’ensemble du Plateau Avijl fait l’objet d’un Plan Particulier d’Affectation du Sol (PPAS 28ter) adopté par la Région en 2010, qui permet une urbanisation raisonnée de son pourtour.

L’espace vert situé au cœur du plateau sera dorénavant classé et protégé de manière durable. L’importance du plateau est non seulement liée à sa dimension écologique et paysagère mais également à son rôle social et sa signification culturelle pour la population locale.

Pour rappel, le Ministre-Président Rudi Vervoort avait proposé à son gouvernement le 13 février dernier de lancer la procédure de classement du plateau Avijl, espace vert remarquable de 9 hectares situé dans le sud de la commune d’Uccle.

Après avoir consulté la commune d’Uccle, les propriétaires des parcelles concernées et la Commission royale des Monuments et Sites, le Gouvernement confirme aujourd’hui le classement de cet espace vert de 9 hectares.

« Je me réjouis de cette décision, car elle concilie la préservation d’un écrin de verdure accessible aux riverains tout en permettant la construction de logements sur le pourtour de la parcelle. Il est en effet indispensable de produire de nouveaux logements pour répondre à l’accroissement de la population dû à l’essor démographique que connaissent les 19 communes bruxelloises », a déclaré le Ministre-Président. « En outre, nous prouvons aujourd’hui par cette décision qu’une approche pragmatique et réaliste permet de combiner sauvegarde du patrimoine et développement de la ville, deux approches longtemps considérées comme antagonistes » a ajouté Rudi Vervoort.
Lisez le
COMMUNIQUE DE PRESSE...  
 
  SOURCE : RUDI VERVOORT   16.05.2014
Un des derniers paysages champêtres de la capitale sera classé
Le gouvernement bruxellois a décidé jeudi de lancer la procédure de classement du plateau Avijl, espace vert de neuf hectares situé dans le sud de la commune d'Uccle et qui offre un des derniers paysages champêtres de la capitale.

Situé entre la chaussée de Saint-Job, la rue de Wansijn, la Vieille rue du Moulin, la Montagne de Saint-Job et la rue Jean Benaets à Uccle, le site constitue un héritage du passé rural de l'ancien village de Saint-Job. Il est accessible à tous par divers chemins et sentiers qui longent les habitations.

Selon le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort, à l'initiative du lancement de la procédure, l'ensemble du Plateau Avijl fait l'objet d'un Plan particulier d'Affectation du Sol (PPAS) adopté par la Région en 2010, qui permet une urbanisation raisonnée de son pourtour.

L'espace vert situé au cœur du plateau sera dorénavant préservé et protégé de manière durable. L'importance du plateau est non seulement liée à sa dimension écologique et paysagère mais également à son rôle social et sa signification culturelle pour la population locale.

"La décision prise par le gouvernement bruxellois aujourd'hui vise à préserver cet espace vert exceptionnel tout en mettant en œuvre la construction de logements, dont la région a tant besoin, logements qui seront situés exclusivement en bordure des voiries existantes", a déclaré Rudi Vervoort à l'issue de la réunion.
 
  SOURCE : RTBF   13.02.2014
Neuf hectares de verdure bientôt classés
Le gouvernement a lancé la procédure de classement du plateau Avijl. 
Un " gadget préélectoral", selon la commune MR


C’est formidable. On va sabrer le champagne !", se réjouit Stéphane Davidts, président de l’Association Protection et Avenir d’Avijl. Pourquoi tant d’enthousiasme ? Car son ASBL vient de gagner une bataille d’un combat initié voici plusieurs années. Hier, le gouvernement a décidé de lancer la procédure de classement du plateau.

Un espace de verdure de 9 hectares, relativement méconnu et difficile d’accès, situé près de la Montagne de Saint-Job. Un poumon vert qui domine le vieux Saint-Job et qui est constitué de prairies avec ses ânes et ses chevaux, de bois et de petits potagers… Cette demande de classement a pour but de pérenniser le PPAS de 2010 (Plan particulier d’affectation du sol) qui permet une urbanisation raisonnée du pourtour de l’écrin. Elle permet de protéger 75 % du plateau, propriété d’Uccle. La mesure est conservatoire jusqu’à ce que les Monuments et sites décident ou non de classer le patrimoine.

"Cette décision vise à préserver cet espace vert exceptionnel, tout en mettant en œuvre la construction de logements, dont la Région a tant besoin, logements qui seront situés exclusivement en bordure des voiries existantes", justifie le ministre-président, Rudi Vervoort (PS). Une procédure, on l’imagine aisément, qui ravit Céline Fremault (CDH), l’Uccloise de l’exécutif régional…

Si l’association de protection du plateau savoure cette victoire, elle ne compte pas s’arrêter là. "Seul 75 % seront protégés. Nous voudrions que les 25 % restant le soient également", plaide Stéphane Davidts.

Du côté de la commune , on accueille la nouvelle plus frileusement. "C’est un gadget préélectoral. Une mesure inutile qui ne concerne que la partie du plateau qui, de toute façon, n’est pas menacée car protégée par le PPAS. Cela risque juste de complexifier et d’alourdir le plan de gestion du plateau puisqu’il faudra obtenir l’avis conforme des Monuments et sites", déplore Marc Cools (MR), échevin de l’Urbanisme.
 
  SOURCE : DH   gonze nathan - 14.02.2014
Gewest beschermt deel Avijlplateau in Ukkel
Het Brussels Gewest start een procedure om een stuk van het Avijlplateau in Ukkel te beschermen. Dat heeft de regering vandaag beslist. Eerder waren er plannen om tweehonderd woningen te bouwen.
 

© Brussel Nieuws
Het Avijlplateau

Het Avijlplateau is een groene long van 9 hectare vlakbij het Sint-Jobplein, een erfenis van het landelijke verleden van de oude dorpsbuurt Sint-Job.

In 2010 keurde het Gewest voor het volledige Avijlplateau een bijzonder bestemmingsplan goed, dat een beperkte bebouwing toelaat aan de rand van het gebied. De groene ruimte in het midden van het plateau wordt nu beschermd. 

"Met deze beslissing beoogt mijn regering deze uitzonderlijke groene ruimte te vrijwaren en tegelijk het pad te effenen voor de bouw van voor ons gewest noodzakelijke woningen", zegt minister-president Rudi Vervoort (PS). "De huizen zullen er enkel komen langs de bestaande wegen."

Ook minister van Economie Céline Fremault (CDH), die zich in de Ukkelse gemeenteraad al had verzet tegen eerdere bouwplannen, toont zich blij met de beslissing. "De biodiversiteit zal er behouden en versterkt worden", zegt ze op Facebook. Buurtbewoners protesteren al jaren tegen de plannen om woningen te bouwen op de site.

  SOURCE : BRUSSELS NIEUWS   13.02.2014

Copyright © 2003-2017  Avijl.org - All Rights Reserved  |  mentions légales  |  CONTACT