Plateau Avijl

 
 

PRESSE 2010

2011... 2010... 2009... 2008... 2007... 2006... 2005... 2004... 2003...
 
Bruxelles renforce la protection de la nature dans la capitale

Le gouvernement bruxellois réuni mercredi a donné son feu vert à un projet d'ordonnance destiné à renforcer les règles à respecter pour protéger la nature dans la capitale.

Selon la ministre bruxelloise de l'Environnement, Evelyne Huytebroeck, fruit d'un travail de longue haleine, le texte qui sera prochainement soumis au parlement bruxellois permettra de doter, d'ici quelques mois, la politique régionale de conservation de la nature d'un cadre réglementaire clair. Cette ordonnance permettra de conforter la désignation de 14% du territoire bruxellois en zone Natura 2000. Elle permettra aussi d'élaborer une vision stratégique globale accordant, à terme, à la protection de la nature, une place à part entière, tout en tenant compte des exigences sociales et économiques ainsi que des particularités régionales. 

Parmi d'autres avancées, l'ordonnance permettra de prendre des mesures de protection active en faveur des espèces protégées ainsi que des mesures de lutte contre les espèces invasives. L'objectif est d'aboutir à terme, à la création d'un Réseau Écologique Bruxellois, qui permettra une véritable intégration de la nature dans les quartiers bruxellois. En s'appuyant sur les maillages vert et bleu en cours de développement, le Réseau Écologique Bruxellois permettra de préserver et de restaurer tous les éléments ponctuels ou linéaires du paysage (parcs, alignements d'arbres, friches) qui peuvent contribuer à favoriser la conservation, la dispersion ou la migration des espèces, et d'améliorer la qualité de vie des Bruxelloises et Bruxellois, a encore expliqué la ministre Huytebroeck. (MUA).

 
  SOURCE : AGENCE BELGA   22.12.2010
  
Le Plateau Avijl - RTBF video
Diffusion : 03.10.2010 - Durée: 4min 21s
Le Jardin Extraordinaire

Il subsiste quelques rarissimes coins de campagne à Bruxelles. 
Le Plateau Avijl à Uccle est un bijou où riverains, enfants et cultivateurs amateurs viennent se ressourcer.
Un témoin de ruralité qu'il est essentiel de préserver.

Producteur : Claudine Brasseur
Conseiller Scientifique : Thierry Hance
Réalisateur : Cyril Travassac

Claudine Brasseur "Alors c'est sûr que même si il y a une quarantaine d'espèces d'oiseaux sur ce site, c'est pas tant pour sa biodiversité qu'il est important de le préserver mais surtout pour, on va dire, ce témoin de ruralité qu'il représente et puis aussi son aspect pédagogique, parce que pour les enfants qui viennent là, c'est important de voir ce que c'est qu'une vrai campagne et alors on va dire, c'est aussi ; pas de biodiversité nécessairement, mais on va dire d'autres intérêts."

Thierry Hance "Les oiseaux, ce n'est que la partie immergée de l'iceberg parce que c'est aussi un endroit où il y a beaucoup d'insectes et on sait par exemple ; que les abeilles en ville sont en meilleure santé alors qu'elles sont fort menacées maintenant. On suppose que c'est parce que notamment il y a moins de traitements insecticides et c'est donc un endroit valable pour cela."

Claudine Brasseur  "Alors on a vu qu'i y a vraiment une fonction sociale dans ce genre au plateau Avijl, notamment, on a vu Fatima qui cultivait son potager. Il faut dire aussi que là, la terre est saine alors qu'il y a des potagers à Bruxelles, où elle ne l'est pas. Et enfin, ce plateau Avijl est donc situé en hauteur, aussi important pour le ruissellement comme il y a de plus en plus d'inondations pour les rues qui se situent en contrebas, c'est pas évident si éventuellement, il est abîmé."

Isabelle Masson-Loodts "Avec ses terres cultivées ou en friches, ses prés, ses bois, ses zones humides, l'îlot de campagne résiste depuis longtemps aux assauts de la cité. Ce patrimoine urbain exceptionnel offre à ceux qui voudront la saisir, une piste optimiste pour l'avenir. On peut entendre battre le coeur de la nature en pleine ville".

  SOURCE : RTBF   Reportage d'Isabelle Masson & Éric Tamundele - 03.10.2010
Du logement poussera à Avijl
Le PPAS du plateau modifié

Le plateau Avijl, un peu plus de 8 hectares où s’entremêlent prairies et potagers sur les hauteurs uccloises. Il s’agit aussi de la plus vaste zone à bâtir dont dispose une commune en mal de logements. En mars dernier, Uccle donnait ainsi son aval, au grand dam de nombreux riverains soucieux de préserver leur coin de verdure, à une modification du plan particulier d’affectation au sol (PPAS). Jeudi, soit un peu moins d’un an plus tard, la Région a suivi l’avis de la commission de concertation.

"C’est une très bonne nouvelle et je m’en réjouis", entame Marc Cools (MR), l’Échevin de l’Urbanisme qui entrevoit la fin une saga qui a démarré en 2003. "Ce fut un long processus de concertation avec nombre de polémiques qui ont jailli autour de cette zone qui, rappelons-le, est juridiquement un terrain à bâtir." Et du logement, il va en pousser à Avijl, jusqu’à 200 selon la nouvelle mouture adoptée. Marc Cools tempère : "Au départ, il était prévu 315 avec, en outre, une voirie traversant le site. Aujourd’hui, le nouveau PPAS prévoit 200 logements répartis sur le pourtour du plateau, la surface restante, soit 77% du site, gardera l’affectation d’espace vert. Et elle ne sera pas coupée en deux par une voirie".

Certains riverains nourrissent pourtant des regrets ; "Il y aura toujours des mécontents notamment ceux qui voulaient qu’on ne touche à rien. Mais précisons premièrement que si le cadre est fixé, il faudra de longues années avant que tout ne soit construit".

En outre, Uccle manque cruellement de toits ; Alors que la démographie explose à Bruxelles, "nous n’avons enregistré que 120 habitants supplémentaires selon les dernières statistiques, soit une croissance très faible".

Les logements prévus seront, pour moitié, sociaux et pour l’autre, moyens. L’aspect écologique a lui aussi été retenu. "Les projets devront s’inspirer du développement durable".

 
  SOURCE : LE SOIR   PATRICE LEPRINCE - 15.01.2010
200 logements au plateau Avijl
Urbanisme

Hier, le gouvernement bruxellois a complètement revu sa copie en modifiant le plan particulier d’affectation du sol pour le plateau Avijl. Le précédent PPAS permettait de construire plus de 300 logements de type immeubles barres sans maintien des zones d’espaces verts et de potagers. Cette option posait de telles questions en termes urbanistique et de qualité de vie qu’il a été jugé préférable de modifier le PPAS. La nécessité de construire du logement n’a pourtant pas été abandonnée dans ce nouveau PPAS, puisqu’en adoptant une implantation fondamentale différente, il permettra néanmoins de construire jusqu’à 200 logements (dont 50 % de type social) tout en maintenant la plupart des espaces verts et récréatifs (potagers, zones vertes ou encore développement d’espaces de rencontre). 

Les 200 logements seront désormais dispersés sur l’ensemble du plateau afin de répartir de manière optimale différents types de logements et garantir ainsi une meilleure mixité. Par ailleurs, le rôle social des espaces de végétation spontanée qui s’est développée au fil des années a été pris en compte. Ces espaces ont dès lors été préservés en des endroits initialement destinés à la construction.

 
  SOURCE : dh   GUY BERNARD - 15.01.2010
Gouvernement Bruxellois
Les membres de l’exécutif se sont accordés hier sur plusieurs points. 
Dont : le centre logistique, Noctis ou le plateau Avijl.


Fructueuse réunion que celle de ce jeudi matin entre les membres du gouvernement bruxellois. Ceux-ci se sont en effet accordés sur une série de dossiers, et non des moindres.

Autre point à l’ordre du jour : le plateau Avijl à Uccle. Le gouvernement a ainsi décidé de modifier le plan particulier d’affectation du sol (PPAS) pour le plateau Avijl. Le précédent PPAS permettait en effet de construire plus de 300 logements de type "immeubles barres", mais sans maintien des zones d’espaces verts et de potagers. "Cette option posait de telles questions en termes urbanistique et de qualité de vie qu’il a été jugé préférable de modifier le PPAS", indique le ministre-Président Charles Picqué (PS). 

"La nécessité de construire du logement n’a pourtant pas été abandonnée dans ce nouveau PPAS puisqu’en adoptant une implantation fondamentale différente, il permettra néanmoins de construire jusqu’à 200 logements (dont 50% de type social), tout en maintenant la plupart des espaces verts et récréatifs (potagers, zones vertes ou encore développement d’espaces de rencontre"
, explique-t-il. 

Plus précisément, les 200 logements seront désormais dispersés sur l’ensemble du plateau afin de garantir une meilleure mixité. Pour Charles Picqué, "ce nouveau parti urbanistique permet de concilier les besoins criants en termes d’offre de logement et le souci de développement durable. Ce PPAS permet de maintenir un cadre de vie de qualité grâce à une architecture respectueuse de l’environnement, le maintien optimal des fonctions éducatives, récréatives et sociales du plateau, et la promotion de la diversité biologique".

 
  SOURCE : LA LIBRE   ST. BO. - 15.01.2010
Gouvernement Bxl : du logement, en vue, mais moins que prévu au plateau Avijl
Le gouvernement bruxellois a adopté jeudi une modification du Plan Particulier d'Affectation du Sol destinée à freiner les appétits des promoteurs sur le plateau Avijl, un coin vert de 9 hectares situé sur les hauteurs de la place Saint-Job, à Uccle.

Le précédent PPAS permettait de construire plus de 300 logements de type "immeubles barres" sans maintien des zones d'espaces verts et de potagers. Cette option posait de telles questions en termes urbanistique et de qualité de vie qu'il a été jugé préférable de modifier le PPAS, a souligné jeudi cabinet du ministre-président bruxellois Charles Picqué, en charge de l'Aménagement du territoire.

Elle avait soulevé une levée de boucliers dans le camp des riverains qui ont plaidé pour un classement de ce site. 
Selon le cabinet de Charles Picqué, la nécessité de construire du logement n'a pourtant pas été abandonnée dans ce nouveau PPAS, puisqu'en adoptant une implantation fondamentale différente, il permettra de construire jusqu'à 200 logements, dont la moitié de type social, tout en maintenant la plupart des espaces verts et récréatifs (potagers, zones vertes ou espaces de rencontre).

Les 200 logements seront dispersés sur l'ensemble du plateau afin de répartir de manière optimale différents types de logements et garantir ainsi une meilleure mixité.

 
  SOURCE : ACTU 24   14.01.2010

Copyright © 2003-2017  Avijl.org - All Rights Reserved  |  mentions légales  |  CONTACT