Plateau Avijl

 
 

DOSSIER 1970 - 2012

Le dossier en 1970

Un des premiers projets d’urbanisation du plateau avijl remonte aux années 1970 et il s’était heurté à l’opposition résolue des habitants. La société Etrimo prévoyait la construction d'un ensemble d'immeubles et la destruction du quartier existant afin de permettre l'accès au plateau.

En vue de raser une très grande partie des maisons de la Montagne de Saint-Job, la Commune avait envoyé par voie d'huissier des avis d'expropriation à tous les propriétaires attenant au plateau Avijl. La réaction fut la création d'un des comités de quartier les plus actifs de Bruxelles : le Comité de Protection et de Rénovation de la Montagne de Saint-Job. 

Dans l'histoire d’Avijl, ce projet, heureusement stoppé par une faillite, a contribué à forger une conscience citoyenne et a durablement mobilisé le quartier. Ainsi en 45 ans, se sont succédé projets, oppositions, moments de dialogue, confiance et surtout beaucoup de méfiance.


Le dossier en 1999 : mêmes inquiétudes

Une des dernières péripéties date de 1999. A l'époque, la Commune d'Uccle avait déposé un projet de lotissement (couvrant un peu plus d'un hectare sur les 8 hectares du plateau) pour construire 38 logements dont la moitié de type social et l'autre moitié de type moyen.

Déjà à l'époque, l'Association de Comités de Quartier Ucclois (ACQU) et le comité de quartier s'étaient interrogés sur la signification réelle de l'expression logement de type social. Sans réponse.

Ce projet prévoyait la construction de sept maisons et de trois petits immeubles à front de la Vieille rue du Moulin, et de dix-neuf maisons unifamiliales en prolongation de la Montagne de Saint-Job. 

La Commission de Concertation émit, en février 2009, un oui conditionnel. Une des conditions consistait en la révision de l'accès au lotissement par la Montagne de Saint-Job.

En juin, en séance du Conseil communal, avec une présence massive des riverains dans la salle, la majorité des conseillers communaux préféra reporter le vote. En effet, cette fois, c'était le nouvel accès au lotissement qui avait suscité l'hostilité des riverains car il coupait brutalement en deux l'espace de jeux de la Montagne de Saint-Job.

C'est en octobre que la population fut à nouveau conviée à une réunion d'information. Les oppositions et revendications (toujours centrées sur l'entrée du lotissement et l'aménagement de la Montagne de Saint-Job) y furent tellement nombreuses que l'Echevin de l'urbanisme de l'époque déclara qu'avant toute chose, le Plan Particulier d'Affectation du Sol (PPAS) devait être révisé afin que l'accès au lotissement et les problèmes de voiries soient complètement réétudiés.

Cet épisode démontra une fois de plus à quel point les autorités communales n'étaient pas en phase avec leurs administrés en matière d'aménagement de l'espace urbain. Si le pire a pu être évité au cours de nombreuses années, c'est assurément à la mobilisation citoyenne qu'on le doit.

Aujourd’hui, en 2015, le quartier ressent exactement les mêmes inquiétudes, les temps changent mais les incertitudes et les menaces restent identiques.

A consulter :
Le Soir - Le Comité de quartier fait reporter le projet de lotissement... - 29.06.1999  RUBRIQUE>> PRESSE...

 

Le dossier de 2003 à 2008 : révision du PPAS 2bis et une première enquête publique

La révision du PPAS 28bis
L'initiative en revient à la nouvelle majorité uccloise, installée après les élections communales de 2000, et qui a décidé en avril 2003 d'établir un nouveau PPAS pour le plateau Avijl. La Commune annonce son intention d'y construire des logements moyens et sociaux.

Le 11 septembre 2003, la Commune confie l'élaboration de ce nouveau PPAS au bureau d'étude BOA. Le Collège avait prévu d'associer à ce travail, dans le cadre de réunions préparatoires, tous les habitants qui le souhaiteraient.

Le 19 février 2004, Mme de Laveleye, Echevine de l’Urbanisme, a invité les riverains du plateau Avijl à une réunion publique. Après avoir présenté les membres du bureau BOA, elle a exposé les objectifs du nouveau plan particulier d’aménagement des sols (PPAS 28ter). A savoir :

1. Un projet qui doit s'intégrer dans le site et le tissu urbain du quartier de Saint-Job.
2 Un projet qui doit se limiter à la construction de 200 logements, en retrait par rapport aux 300 logements permis par le PPAS précédent.
3 Une moitié des logements devra répondre aux critères des logements sociaux et la Commune en resterait la propriétaire. L’autre moitié des logements seraient moyens et accessibles à des prix modérés.
4. Le projet devra être pionnier en matière de gestion de l’eau, de l’énergie, des déchets ménagers et de la mobilité douce. Une préférence serait accordée aux méthodes d'éco-construction et à une urbanisation aérée et verte maintenant partiellement l'affectation de potagers sur le site. 


La dernière partie de la réunion, intitulée « dialogue », a été consacrée à répondre aux questions des très nombreux habitants (près de 300) venus assister à la réunion. Dans l’ensemble, l’assistance a exprimé sa déception face à la minceur du dossier présenté et à la teneur de la plupart des réponses, jugées insuffisantes.

Conclusion : de par sa conception, cette réunion n’a pas permis un vrai dialogue à égalité d’information entre une élue et les habitants ; si une nouvelle réunion devait être convoquée sur les mêmes bases, elle risquerait de renforcer l’incompréhension entre les mandataires communaux et leurs administrés, et de se traduire par une perte de confiance dommageable à la crédibilité du projet de la Commune.


Le dialogue avec les habitants 
Les habitants, regroupés au sein de l'Association Protection et Avenir d'Avijl, ont essayé d'engager un dialogue avec les autorités communales et parallèlement avec le bureau BOA. En vain : un blocage évident a été installé très rapidement par l’Echevine, poussé plus que certainement par le Collège, Bourgmestre en tête.

C’est seulement le 11 janvier 2006, que l’Association a pu prendre connaissance du projet de BOA avant la prise en compte des conclusions du rapport d'incidences environnementales (RIE) imposé par la législation européenne. Conformément à la volonté de la Commune, le bureau BOA prévoit la construction de quelque 200 logements ; le percement d'une nouvelle voirie partant de la Vieille rue du Moulin et pénétrant profondément sur le plateau ; et la prolongation de la voie sans issue existante qui part de la Montagne de Saint-Job au niveau du terrain de basket. Ce projet aboutit à la destruction de près de la moitié des prairies et potagers du plateau, entrainant une déstructuration complète.

Suite au tract remis aux conseillers communaux en juin 2005, réclamant une nouvelle fois des clarifications et l'ouverture d'un dialogue avec les habitants. Une réunion, organisée le 6 octobre 2005 à l'initiative de l'échevine de l'urbanisme, a enfin permis à une délégation des habitants d'exposer leurs préoccupations, sans toutefois déboucher sur une amorce de concertation.


La réponse des habitants : le livre blanc
Le 22 avril 2006, l'Association Protection et Avenir d'Avijl – présente son Livre Blanc.
Ce document propose au lecteur de découvrir les richesses naturelles du plateau, sa géologie et son relief, de mieux connaître le quartier de Saint-Job, son habitat, ses voiries et sa mixité sociale.
Mais le Livre Blanc c’est aussi un projet alternatif à celui des autorités communales : préservation complète du site et de son caractère semi-rural et limitation d’un programme de logements dans des zones périphériques sans intérêt environnemental.
RUBRIQUE >> LIVRE BLANC...


Une autre réponse : la pétition
Une pétition a été envoyée aux autorités politiques de la Région de Bruxelles-Capitale et de la Commune d’Uccle.
Cette pétition a récolté 3.789 signatures
  SUITE... 
La pétition a été déposée officiellement auprès des autorités communales d'Uccle le 4 août 2007.
Les soussignés demandent instamment aux autorités compétentes.

     de préserver intégralement le site champêtre du plateau Avijl ainsi que le tissu urbain et social avoisinant,
    de limiter strictement tout programme éventuel de logements aux zones périphériques sans intérêt environnemental. 
 

La première Commission de concertation du 02 mai 2007

Cette Commission de Concertation s’est déroulée à la Maison communale le 02 mai 2007.

Elle est présidée par Marc Cools, Echevin en charge de l’Urbanisme dans le nouveau Collège installé après les élections de 2006. Le dossier élaboré par la majorité précédente est présenté en Commission de Concertation.

La nouvelle majorité, emmenée par Armand de Decker, ne peut accepter une urbanisation du plateau Avijl qui ne respecte pas un maximum d’espaces verts, ce qui n’était pas le cas dans le projet proposé. En effet, dans le projet de Chantal de Laveleye, une énorme voirie invasive était prévue vers le centre du plateau à partir de la Vieille rue du Moulin. voir : PLAN

A cette concertation, le Bourgmestre était présent dans le public aux côtés des riverains. Il a pris la parole et il a appuyé certaines revendications des riverains. Il a refusé publiquement le plan tel qu’il était présenté et demandé à ce que la dépollution de l’ancienne décharge soit prise en compte et qu’une étude soit faite par les services communaux pour chiffrer le coût de sa dépollution.

Depuis ce jour, et de sa prise de position politique courageuse, il n’est plus jamais intervenu dans le dossier Avijl laissant à son Echevin la liberté de gérer ce dossier tout seul.

Dans son avis, la Commission de Concertation a refusé le projet tel qu’il était présenté et a demandé à la Commune de modifier son projet de révision du PPAS.


Le dossier de 2008 à 2012 : seconde enquête publique et approbation du PPAS 28ter

Le PPAS 28ter – plateau Avijl - objets de la concertation

Le bureau d’études a revu sa copie, en tenant compte des remarques de la Commission, mais pas celles des habitants et de l’Association. Ci-après l’objet de la concertation : le nouveau plan élaboré par BOA. 

  Situation de fait - plan  SUITE... 
  Prescriptions d'urbanisme  SUITE... 
  RIE  Rapport sur les incidences environnementales - 14.08.2008  SUITE... 
  Commission de concertation, projet modifié - séance du 18.02.2009  SUITE... 
  Mesures d'accompagnement - 14.08.2008  SUITE... 
  Cahier des notes et des rapports - 14.08.2008  SUITE... 
  Reportage photographique - 14.08.2008  SUITE... 
  Projet d'ordonnance relative à la gestion et à l'assainissement des sols pollués - 01.2009  SUITE... 

 

La seconde Commission de concertation du 18 février 2009

Cette Commission de Concertation s’est déroulée au Centre Culturel d'Uccle le 18 février 2009

Chiffres du jour : 500 personnes présentes, 1.300 lettres envoyées à la Commune d’Uccle, dont 900 catégoriquement opposées au projet de PPAS 28ter. et plus de 450 dessins d'enfants ! 
Du jamais vu à Uccle pour une concertation.

Tout était joué d'avance ! 
En effet, la sentence tombe nette le jour même ! Des membres de la Commission, nous avouent, en appartée, que le dossier (volumineux) leur a été remis la veille. La Commission a rendu un avis favorable au PPAS 28ter sans tenir compte des nombreuses remarques précises des habitants et des nombreuses interventions des personnes présentes à cette réunion … présidée par un Marc Cools, détendu et pour cause ! 

Les vraies questions demeurent :
Les erreurs et les manquement de ce PPAS en matière d’accessibilité, implantation, reculs et nuisances diverses n’ont pas été prises en considération. Et l’assainissement de l'ancienne décharge communale n'a pas été prise en compte.


Les réactions des habitants et des Associations :
  Position prise par l'association Protection et Avenir d'Avijl - 02.02.2009  SUITE... 

Positions prises par différentes associations par rapport au PPAS 28ter :
  ACQU  Association des Comités de Quartier ucclois - 31.01.2009  SUITE... 
  ASEPRE  Sauvegarde de l'environnement et promotion du réseau écologique - 02.02.2009  SUITE... 
  AVES  Société d'études ornithologiques - 02.02.2009  SUITE... 
  SOS Kauwberg - 20.01.2009  SUITE... 
  Révision du PPAS 28bis, seconde enquête publique, l'association Avijl vous livre quelques textes  SUITE... 
  Concertation 2009 : Arguments pour la préservation du plateau Avijl - 2009  SUITE... 
  Bruxelles Nature demande le classement du plateau Avijl, communiqué de presse - 12.05.2009  SUITE... 
  Pas de Futur sans Nature - Association Avijl  SUITE... 


Autres contributions :
  Réaction de Charles Picqué  Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale - 01.2010  SUITE... 
  Interpellation de Stéphane de Lobkowicz, Membre du parlement - Région Bruxelles-Capitale - 02.2009  SUITE... 
  Plaidoyer en faveur du plateau Avijl - Luc Beyer de RYKE, Conseiller communal - 06.2006  SUITE... 


Approbation du PPAS 28ter par le Conseil communal 
Le Conseil communal s’est réuni le 5 mars 2009. La salle était comble, les habitants s’étaient, comme à chaque fois, déplacés en nombre pour montrer leur opposition au PPAS 28ter. 
A l’ordre du jour : approbation du PPAS 28ter et acceptation de la « Réponse aux réclamations » 

  Chapitre 1 : Objectifs de la commune d'Uccle  SUITE... 
  Chapitre 2 : Environnement  SUITE... 
  Chapitre 3 : Socio-économique  SUITE... 
  Chapitre 4 : Mobilité et voiries  SUITE... 
  Chapitre 5 : Procédure  SUITE... 
  Chapitre 6 : Patrimoine  SUITE... 
  Chapitre 7 : Urbanisme  SUITE... 
  Procès-verbal de la séance du Conseil communal - 05.03.2009  EXTRAIT... 


Approbation du projet modifié du PPAS n° 28ter. Approuvé par 19 voix pour, 8 voix contre et 4 abstentions
Ont voté contre : M. de Lobkowicz, M. Beyer de Ryke, Mme. Cattoir, M. Cohen, M. Broquet, Mme Charlier, M. Desmet et M. van Outryve d'Ydewalle
Abstentions : Mme Verlinden-Vanderschelden, MM. de Heusch, Wyngaard et Kirkpatrick 


Approbation par la Région - Moniteur du 14 janvier 2012

Un arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale du 14 janvier 2012 approuve le plan particulier d'affectation du sol n° 28ter Plateau Avijlî modifié de la Commune d'Uccle (délimité par la rue Montagne de Saint-Job, la Vieille rue du Moulin, un tracé en intérieur d'îlot et le chemin Avijl).

Ce plan couvre le site du plan particulier d'affectation du sol n° 28 approuvé par arrêté royal du 26 avril 1960, modifié par le plan particulier d'affectation du sol n° 28bis approuvé par arrêté royal du 6 septembre 1988.

Copyright © 2003-2017  Avijl.org - All Rights Reserved  |  mentions légales  |  CONTACT