Plateau Avijl

 
 

À PROPOS DE NOUS

Le plateau Avijl

Le plateau Avijl est situé à Uccle dans le quartier dit de « Saint-Job ». Il forme un îlot de 8,7 hectares entouré par la rue Jean Benaets (chaussée de Saint-Job), le chemin Avijl, la Montagne de Saint-Job, le bas de la Vieille rue du Moulin et la rue Wansin. Ses caractéristiques de site semi-naturel, intégré dans le tissu architectural et social du vieux Saint-Job, en font l’un des derniers témoins du passé villageois de la commune d’Uccle et de son patrimoine historique.

Il constitue un espace champêtre à caractère rural, caractérisé notamment par la présence de jardins potagers, de jardins d’agrément et d’espaces verts sauvages (broussailles, pâturages, bois,…) parcourus par des sentiers qui s’y sont spontanément créés au fil du temps. Le site abrite une faune et une flore d’une grande diversité, y compris de nombreux oiseaux migrateurs, et constitue un écosystème unique à Bruxelles.


Un terrain communal
Le plateau Avijl a été racheté par la Commune d’Uccle en 1970, suite à la faillite de la société Etrimo, dans le but d’y implanter des logements sociaux et moyens. Géré par la Régie foncière communale, ce site, pour diverses raisons, n’a pas été loti, de sorte qu’il est demeuré un espace vert jusqu’à aujourd’hui. Afin de ne pas le laisser en friche, il a été maintenu en prairies et en jardins potagers répartis entre une petite centaine de locataires.


Un nouveau PPAS
Après les élections communales d’octobre 2000, la nouvelle majorité uccloise a remis sur la table le « dossier Avijl ». En avril 2003, les grands axes d’un nouveau projet d’urbanisation du plateau ont été approuvés par le Conseil communal et le 11 septembre, il confiait l’élaboration de ce projet à un bureau d’étude et d’associer à ce travail tous les habitants qui le souhaiteraient.


Création de l’Association

A l’annonce du projet communal, les riverains ne sont pas restés sans réagir, estimant que malgré la volonté affichée de respecter autant que possible le site existant et le quartier environnant, l’urbanisation du plateau ne pouvait qu’aboutir qu’à sa dénaturation et à la destruction du tissu social existant.

En juillet 2003, les habitants se sont rassemblés et ont constitué une association de fait sous le nom d'Association Protection et Avenir d'Avijl. Ouverte à tous, l'association regroupe toutes les sensibilités du quartier. Aujourd’hui encore, elle reste l’unique lieu de débats pour tous les riverains, quelle que soit leur sensibilité environnementale sociale ou politique. Elle est l’indispensable lien entre les riverains et les politiques. A ce jour, force est de constater, que jamais aucun dialogue véritable et constructif n’a été instauré entre la Commune et l’Association.

Objectifs de l’Association
L'Association Protection et Avenir d'Avijl estime que l’ordre des priorités n’est pas l’urbanisation complète du site. L’Association estime donc que l’ordre des priorités doit être inversé, ses objectifs étant dès lors : 
     la préservation de l’espace champêtre existant, en respectant son caractère rural intégrant potagers, jardins d’agrément, pâturages, zones boisées et sentiers tout en sauvegardant l’équilibre de sa faune et sa flore ;
    la préservation et le développement du tissu social existant, caractérisé par des contacts quotidiens et une solidarité, désormais rare, entre générations et milieux sociaux différents ;
    la préservation et le développement du potentiel éducatif et pédagogique au bénéfice des écoles primaires, secondaires et horticoles de la Région ;
    l’insertion du plateau Avijl dans le Maillage vert de la Région et le renforcement de ses liens avec le parc régional de Fond’Roy, le site du Kauwberg, le plateau Engeland et le site naturel du Kinsendael ;
    en tout état de cause, si une urbanisation partielle du site s’avérerait indispensable, il conviendrait seulement d’analyser l’exploitation de zones situées en périphérie du plateau, sans véritable intérêt environnemental.


Notre mission et notre vision
On peut comprendre la volonté des politiques de répondre aux besoins en matière de logements sociaux. Il existe cependant de nombreuses solutions alternatives pour atteindre cet objectif sans détruire un patrimoine de grande valeur et sans sacrifier de nouveaux espaces verts.

Nous rappelons aux élus politiques que la priorité doit être axée sur la réhabilitation des logements vides, laissés à l'abandon dans les 19 communes bruxelloises. Permettant ainsi d'intégrer des habitants vivant dans la précarité, dans un tissu social déjà existant et de donner un nouveau souffle social et économique à certains quartiers de Bruxelles !

Les jardins du plateau sont exploités par des familles d'origines sociales diverses et sont également utilisés à des fins éducatives par des écoles voisines. Le plateau Avijl n'est donc pas seulement un espace vert au cœur de la ville, mais c’est aussi un espace irremplaçable de vie sociale et de découverte de la nature. Ses caractéristiques spécifiques le rendent complémentaire des espaces verts voisins : le parc régional du Fond’Roy et le Kauwberg, formant le maillage vert de la commune d'Uccle.


Adhérez à l’Association
Soyez membre de l’Association ! Remplissez notre
FORMULAIRE D'ADHESION...
Afin de mieux vous informer, nous réactualisons toutes vos données. Veuillez remplir le formulaire d'adhésion pour être tenu au courant de toutes nos activités relatives au plateau Avijl.

 

Association
Protection et
Avenir d'Avijl

Maintenir le caractère rural et convivial du plateau Avijl ;
c'est sauvegarder notre Patrimoine historique et culturel,
éviter des décisions irréversibles et préserver l'Avenir

Copyright © 2003-2017  Avijl.org - All Rights Reserved  |  mentions légales  |  CONTACT